sPZ2t7sEKCM

Le premier EP de Chilla « Karma », rappeuse repérée par Tefa, sortira le 10 Novembre. Début 2017, le jeune talent se faisait remarquer avec « Lettre au Président » adressée à François Hollande. Les médias s’emparent alors du phénomène Chilla et celle-ci continue à faire grand bruit notamment avec ses morceaux « sale chienne » et « Si j’étais un homme ».

Avec « Lettre au président » visionnée plus de 300 000 fois, Chilla fait entendre sa voix et devient la porte-parole d’une jeunesse engagée qui crie son ras-le-bol à notre ancien Président François Hollande et dénonces les absurdités de son gouvernement. La musique est depuis toujours présente dans la vie de l’artiste, à 6 ans la belle se forme au violon qu’elle délaissera ensuite pour le Hip-hop. Habitée par une certaine colère, Chilla privilégie le rap quelle juge plus adéquat pour exprimer ses émotions.

Plusieurs combats viennent teinter la musique de Chilla. Maréva Rana, de son vrai nom, ne veut pas avoir à choisir entre féminisme et féminité.  Ses textes sont engagés et cet engagement est pleinement assumé. Sa musique est le moyen de mettre en lumière les inégalités hommes/femmes et de dénoncer les discriminations. Avec son titre « si j’étais un homme », Chilla pointe les différences et l’injustice subies par les femmes. Ce morceau fait échos aux fameux titre « If I were a boy » de Beyoncé.

 

 

Chilla évolue dans un univers très masculin et  confiait les difficultés d’être une femme dans l’univers du rap et les critiques sanglantes  essuyées suite à la sortie de ces premiers titres. En réponse aux haters qui se cachent derrière leur écran, Chilla sort le titre « Sale chienne ». Le titre est équivoque, les paroles aussi. « J’aurais beau tarter des milliers d’MCs, les femmes ne seraient bonnes qu’à la vaisselle, chienne ». Ce morceau est une belle  manière de tordre le cou aux clichés qui perdurent.

 

« Karma » son premier EP de dix titres est le fruit de belles collaborations, Chilla a travaillé avec le producteur Tefa (Kery James, Diam’s, Vald, Fianso, LEJ, Kayna Samet, Sinik, Lino…) et voit son talent salué par de grands artistes tels que Kery James.  La jeune rappeuse a eu la chance de faire sa première partie ainsi que celle de Féfé ou encore Big Flo et Oli. Marquée par  sa dualité, Chilla sait allier chant et rap, timbre grave et mélodies. Engagée et sensible, la chanteuse, avec ce projet se livre de manière plus personnelle, notamment avec le titre « Le doux Chico », qui témoigne du souvenir d’un être cher. Mais les punchlines sont toujours de rigueurs et s’enchaînent sur des morceaux comme « Moral » ou « Carpe Diem ». Chilla rappe « Je Viens de Nulle Part » mais elle sait où elle va. « Karma », palette musicale aux mille couleurs de la nouvelle étoile d’un rappe anti-machiste, conscient et générationnel, impose un style d’une rare richesse.

Commentaires